Quelle procédure suivre pour acheter un fauteuil médicalisé ?

Achat de fauteuil médicalisé : quelles sont les conditions à remplir pour une prise en charge ? Comment choisir convenablement en fonction de vos besoins ? Le point.

Avec l’avancée de la technologie, de plus en plus de matériels médicaux sont mis en vente sur le marché dans la perspective de pallier certains problèmes de santé. C’est dans cette optique que s’inscrit le fauteuil médicalisé, très sollicité actuellement que ce soit pour se déplacer, pour se relaxer ou pour mieux se positionner. Nombreux sont les modèles de fauteuils médicalisés et d’ailleurs, ces équipements peuvent être acquis en ligne.

Comment choisir son fauteuil médicalisé ?

En fonction des besoins du patient concerné, le fauteuil médicalisé peut être un fauteuil roulant ou un fauteuil de repos. Le fauteuil roulant est conçu pour les patients présentant des soucis de mobilité. On parle notamment des personnes atteintes de handicap et des personnes âgées en manque d’autonomie. Concernant le fauteuil de repos, il se subdivise principalement en fauteuil releveur et en fauteuil coquille. Le fauteuil coquille, confortable et ergonomique est ce qu’il vous faut si vous avez du mal à tenir sur une position assise. Quant au fauteuil releveur, il assume la même fonction avec l’option “releveur” en plus.

Mais avant d’ acheter un fauteuil médicalisé , il faudra réfléchir si vous préférez un fauteuil manuel ou un fauteuil électrique. Le premier se manipule à la main, tandis que le second dispose de fonctions automatisées et est beaucoup plus pratique. Mais en termes de prix, il faut prévoir un budget plus conséquent pour le fauteuil électrique.

Quelle procédure pour se procurer un fauteuil médicalisé ?

Comme le fauteuil médicalisé est un dispositif médical, son achat nécessite la prescription d’un médecin généraliste ou spécialiste. Cette prescription est également une pièce nécessaire en cas d’éventuel remboursement. À cet effet, un examen de votre état de santé est indispensable afin que le professionnel puisse déterminer de quelle aide avez-vous besoin. Déterminer vos besoins est aussi absolument essentiel dans la mesure où il existe aujourd’hui un grand nombre de fauteuils aux fonctionnalités spécifiques. La prescription doit mentionner s’il s’agit d’une location ou d’achat de fauteuil médical, me mode de propulsion de celui-ci, ses caractéristiques ainsi que ses options.

L’achat proprement parler peut se faire soit dans un magasin physique spécialisé soit en ligne. Cependant, pour vous assurer d’avoir le matériel au meilleur rapport qualité-prix, il est recommandé de toujours comparer les prix. Le mieux est également de demander l’avis et les témoignages des internautes avant de vous lancer dans une quelconque acquisition de ce produit. La raison est qu’un fauteuil médicalisé s’use normalement au bout de 5 ans, une durée de temps interminable si jamais votre fauteuil présentait des défaillances.

Le fauteuil médicalisé est-il pris en charge ?

La prise en charge d’un fauteuil médicalisé n’est pas automatique. En effet, certains types sont remboursés contrairement à d’autres. De même, certaines catégories de personnes sont couvertes tandis que d’autres ne le sont pas. Si le fauteuil releveur n’est pas remboursé, le fauteuil coquille lui bénéficie d’un remboursement. La raison en est que le fauteuil releveur est souvent utilisé par les personnes autonomes alors que ceux à coquille sont principalement destinés aux personnes en situation de handicap. Néanmoins, certains fournisseurs proposent une facilité de paiement pour les fauteuils releveurs, notamment entre 3 à 10 paiements différés sans frais. Sans oublier l’installation sans frais et la livraison gratuite.

En ce qui concerne le fauteuil roulant, il est remboursé pour les personnes à mobilité réduite. La proportion de la prise en charge varie toutefois en fonction du mode de propulsion du fauteuil, de son modèle ainsi que de son adjonction. Mais quel que soit le type de fauteuil couvert, il ne faut pas négliger le point le plus important pour les compagnies d’assurance : l’accord préalable de l’assurance maladie. Pour cela, le médecin fournit un document qu’il vous faudra remplir, joindre à l’ordonnance et envoyer à la caisse primaire d’assurance maladie.

Le psoas, ce muscle inconnu qui peut provoquer des douleurs insupportables
Comment bien choisir son canapé relax ?