Le psoas, ce muscle inconnu qui peut provoquer des douleurs insupportables

psoas

Le syndrome du psoas fait partie des affections très rares qui surviennent lorsque le muscle psoas (un long muscle situé dans le dos) est blessé. Les douleurs dorsales (mal de dos) découlent de cette affection. Le syndrome du psoas peut toucher n’importe qui, mais les athlètes y sont plus exposés. La physiothérapie est couramment utilisée pour le traiter. On vous dit tout sur ce muscle dans cet article.

C’est quoi le muscle psoas ?

Le muscle iliopsoas est l’un des muscles les plus sophistiqués et les plus méconnus du corps humain. Les muscles iliaque et psoas sont composés de deux origines distinctes (ou attaches de départ à l’os) mais d’une insertion commune (attache finale à l’os).

Le grand psoas s’attache à la colonne lombaire et aux disques intervertébraux avant de descendre obliquement vers la partie supérieure de l’os interne de la cuisse, appelée petit trochanter du fémur.

Le muscle iliaque s’attache aux deux tiers supérieurs de la fosse iliaque avant de descendre pour rejoindre le tendon du grand psoas, certaines fibres s’attachant directement au fémur au niveau du petit trochanter. Ce muscle lorsqu’il est blessé peut causer des douleurs insupportables ou mal de dos. Certains chercheurs affirment même que la douleur psoas et intestin fait partie des plus intenses.

Qu’est-ce que le syndrome du psoas ?

Le syndrome du psoas est une affection rare et souvent mal diagnostiquée, caractérisée par une douleur réfractaire dans le bas du dos (douleur qui persiste malgré un traitement) et d’autres symptômes. Cette affection survient lorsque le muscle psoas, un long muscle (jusqu’à 30 cm) situé dans le dos, est blessé. Le muscle psoas s’étend de la région lombaire inférieure de la colonne vertébrale au fémur en passant par le bassin. Ce muscle remplit sa fonction en fléchissant l’articulation de la hanche et en soulevant la jambe supérieure vers le corps. La marche est un exemple courant de mouvement produit par ce muscle.

Le syndrome du psoas peut entraîner un certain nombre de symptômes, notamment :

  • La douleur au bas du dos (mal de dos) est le symptôme le plus courant, bien qu’elle puisse être causée par une variété de conditions.
  • La douleur dans la région lombo-sacrée (la limite entre la partie inférieure de la colonne vertébrale et les fesses) en position assise ou, plus précisément, lors du passage de la position assise à la position debout.
  • La difficulté/douleur lors de la tentative de se tenir complètement debout.
  • La gêne au niveau des fesses
  • La douleur irradiant dans la jambe
  • Le malaise à l’aine
  • La gêne au niveau du bassin
  • La boiterie ou traînage du pas lors de la marche

Quel est le traitement du syndrome du psoas ?

La thérapie physique est le moyen le plus efficace de traiter le syndrome du psoas. Les exercices sont souvent montrés en consultation externe par un médecin ou un kinésithérapeute et effectués à domicile.

Ces exercices comprennent des manipulations actives et passives et des étirements de la colonne vertébrale, des articulations de la hanche et des muscles du psoas. Les exercices à domicile comprennent des étirements et des exercices dynamiques à faible impact en « chaîne fermée » conçus pour étirer et renforcer le muscle psoas et permettre au corps de guérir la blessure. Il est essentiel que vous ne fassiez ces exercices que sous la supervision de votre médecin afin de ne pas blesser davantage votre psoas ou d’autres muscles. Les autres traitements peuvent inclure la thérapie manipulative ostéopathique, les ultrasons et, dans de rares cas, des injections dans le muscle ou les structures tendineuses associées.

Comment bien choisir son canapé relax ?
Chaise gaming : comment bien choisir sa chaise de gamer ?